Menu Fermer

Les traitements de la douleur

Les traitements médicamenteux

Les antalgiques sont les médicaments qui agissent sur la douleur. Mais on utilise aussi d’autres médicaments qui ont également une action sur la douleur comme certains anti-inflammatoires ou certains antidépresseurs par exemple.

Les approches complémentaires

La relaxation, l’hypnose ou la méditation sont des techniques fréquemment proposées aux patients douloureux chroniques en complément des médicaments.

La relaxation, un moyen de lutte contre la douleur

La douleur qui persiste a de nombreuses conséquences : perturbations du sommeil, tensions et contractions musculaires, réactivité au stress, anxiété…

La relaxation est un moyen de lutter contre ces différents facteurs qui participent à la douleur :

  • La relaxation est une réaction physiologique qui consiste en une détente musculaire, une détente mentale, un sentiment de calme et de confort.
  • La capacité à “relaxer” est variable selon les individus. Certains en sont dépourvus et ressentent une tension intérieure. L’important est de savoir que l’on peut apprendre à “relaxer”.
  • Savoir “relaxer” devient une arme personnelle contre les contractures musculaires, le stress, les insomnies, la douleur…
  • La relaxation permet de rompre le cercle vicieux : Stress tension > musculaire > douleur
  • Elle aide à “gérer” le stress.

La relaxation peut donc devenir une arme personnelle pour mieux faire face à la douleur et aux situations de stress.”

Apprendre la relaxation

Conditions d’entraînement

  1. Se mettre dans des conditions favorables.
    • Veiller à ne pas être dérangé(e) pendant votre relaxation.
    • Installez vous confortablement sur un lit, allongé(e) sur le dos. Les bras étendus de chaque côté du corps, la paume des mains reposant à plat sur le lit. Les pieds légèrement écartés l’un de l’autre. Fermez doucement les yeux de façon à vous concentrer sur les exercices …
  2. Faire des relaxations courtes tous les jours est plus efficace qu’une longue séance une fois par semaine.
  3. Si des pensées, des images se présentent, laissez les passer et reprenez l’exercice que vous étiez en train de faire.
  4. La relaxation est un outil et non pas un but en soi. Faites-en l’expérience et répétez là. Cela se fera peu à peu.
  5. Choisissez les exercices qui vous sont le plus faciles au début.

Présentation des exercices de relaxation

Ces exercices d’entraînement contiennent différentes séquences pour permettre un apprentissage progressif.

  1. Introduction : présentation des séances de relaxation
  2. Première séance : séance de base sur laquelle s’ajouteront éventuellement les autres exercices
    Les séquences vous seront proposées par votre médecin dans l’ordre qui lui paraît le plus adapté pour vous.
    Il pourra vous indiquer les n° de séquence à faire selon votre propre rythme d’apprentissage.
  3. Entrée en relaxation
  4. Exercice bruit, sons
  5. Exercice main
  6. Exercice tête
  7. Exercice futur agréable
  8. Exercice STRESS
  9. Sortie de relaxation

Télécharger le pack des fichiers sons de présentation des séances (14,6 Mo)

Vous pourrez également faire votre programme en choisissant vous-même les exercices.

Exemples de séances :

  1. Séance « Exercice bruits et sons »
  2. Séance « Exercice Main »
  3. Séance « Exercice tête »
  4. Séance « Exercice futur agréable »
  5. Séance « Exercice Stress »

Télécharger le pack complet des exemples de séances (36,3 Mo)

Comment utiliser vos exercices de relaxation médicale ?

Entraînez-vous progressivement, étape par étape, en respectant le plan ci-dessous.
Quand un exercice est bien maîtrisé, passez à l’exercice suivant.

  1. Faites une séance quotidienne de relaxation :
    • en écoutant les exercices d’entraînement d’abord ;
    • sans écouter les exercices d’entraînement ensuite
  2. Variez les conditions d’entraînement de la relaxation :
    • d’abord allongé(e) ;
    • puis assis(e) ;
    • puis debout.
  3. Introduisez la relaxation dans la vie courante :
    Faites de courtes “pauses de relaxation”, quelques minutes par ci par là, dans des moments creux (salles d’attente, files d’attentes, transports…).

Proposés par le Dr Véronique BLANCHET et l’Equipe du Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur, Hôpital Saint-Antoine, Paris et la collaboration du Réseau Ville-Hôpital Lutter Contre la Douleur.
Sur une idée originale du Dr F. BOUREAU du Centre d’Evaluation et de Traitement de la Douleur de l’Hôpital Saint-Antoine, Paris.

Relaxation et hypno-analgésie pour votre enfant

“Même pas mal”

Votre enfant est douloureux… Vous pouvez l’aider à modifier la manière dont il vit sa douleur et retrouver du bien être.
Vous pouvez en collaboration avec le monde médical, et en complément d’un éventuel traitement médicamenteux, devenir un acteur à part entière de la prise en charge de cette douleur. Certaines techniques de relaxation et d’hypno-analgésie sont simples et faciles à utiliser.

Voici 11 séquences de relaxation :

Il est important pour obtenir de bon résultat de créer de bonnes conditions : un environnement calme, allongé ou assis, dans une pièce agréable avec le moins de stimulations extérieures possibles.

Les séquences de 1 à 9 sont des exemples.

Vous pouvez les écouter ensemble, mais il est préférable, en utilisant votre voix de les adapter ou de les transformer en fonction de l’univers et des goûts de votre enfant.

Les séquences 10 et 11 sont des séances de relaxation et d’hypno-relaxation, destinées aux enfants plus grands, à partir de 7 ans.

  1. Raconter une histoire
  2. Parler à l’enfant à travers son jouet favori
  3. Souffler des bulles de savon
  4. Souffler loin
  5. Regarder l’émission préférée
  6. Faire comme si
  7. Regarder les nuages
  8. Entendre une musique
  9. La respiration
  10. Imaginer partir sur une couverture volante
  11. Les petits sacs d’énergie

Télécharger le pack complet de fichiers sons pour enfants

Séquences conçues par : le Dr Chantal Wood, Mme V. Leblanc et Mme N. Duparc-Alégria.

Partagez ce contenu :

Date de dernière mise à jour : le 25 octobre 2018