Menu Fermer

Le Réseau Ville-Hôpital Lutter Contre la Douleur

Historique du réseau LCD

Créé en 1995 par le Dr François Boureau †, le réseau Lutter Contre la Douleur (LCD) est né d’une volonté de médecins hospitaliers et généralistes de ville. Il a su regrouper des acteurs motivés de la région parisienne ayant reçu une formation sur la prise en charge de la douleur.

Il est porté juridiquement par l’Association loi 1901 Ville-Hôpital Lutter Contre la Douleur (AVH-LCD) reconnue d’intérêt général. Cette association est dirigée par un conseil d’administration dont la présidente est le docteur Nathalie Regensberg De Andrei.

Objectifs du réseau

L’objectif du réseau LCD est d’intervenir en appui des professionnels de santé de premier recours prenant en charge des patients douloureux chroniques en situation complexe dans la région ile de France.

Le réseau propose des informations et des formations aux professionnels de santé pour harmoniser les pratiques  et permettre ainsi le décloisonnement, la coordination et la continuité des soins dispensés aux patients douloureux chroniques en situation complexe.

Cette organisation en réseau a pour but l’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients souffrant de douleur chronique quelle que soit son origine : douleurs séquellaires de cancer, céphalées, lombalgies chroniques, migraines, douleurs neuropathiques, douleurs diffuses, fibromyalgie, etc.

Le réseau privilégie une prise en charge précoce et pluridisciplinaire des patients afin d’éviter le nomadisme médical.

Organisation du réseau Ville – Hôpital LCD

Le réseau V-H LCD est un réseau de santé régional au sens de la loi du 4 mars 2002. Le réseau est un regroupement de professionnels de santé de disciplines variées : médecins généralistes et spécialistes, professionnels de santé (pharmaciens, psychologues, kinésithérapeutes, infirmières, etc.) et les professionnels des Centres d’Evaluation et de Traitement de la Douleur (CETD) en Ile-de-France.
Le réseau Ville-Hôpital LCD permet de formaliser le travail en équipe pluridisciplinaire. La pluridisciplinarité est l’aspect majeur qui fonde l’efficacité de la prise en charge des patients souffrant de douleurs chroniques.

L’équipe de coordination du réseau :

Médecin coordinateur
Dr Véronique
BLANCHET
Infirmière coordinatrice
Claire MONTSERRAT
Coordinatrice de santé
Sophie FAURE-BÖRKEY
Projets & qualité
Marlène PAYET
Assistante de coordination
Marion DERAM

Le circuit de la prise en charge du patient dans le réseau

Le réseau LCD intervient en appui auprès  des professionnels de santé de premier recours prenant en charge des patients douloureux en situation complexe au niveau de la région Île de France :

Rôle des professionnels de santé du patient

L’inclusion dans le réseau LCD est réalisée à la demande du médecin traitant généraliste ou spécialiste référent du patient. Ce médecin a un rôle coordonnateur dans la prise en charge de la douleur et, de ce fait, il est essentiel de recourir de manière pratiquement exclusive à son avis, sauf dans des situations exceptionnelles (urgence, absence du médecin par exemple). Il peut orienter, si besoin est, le patient vers d’autres professionnels exerçant ou non dans le réseau.

Le médecin spécialiste qui suit habituellement le patient est régulièrement informé par le réseau LCD et participe pleinement à la prise en charge.

Information des patients inclus dans le réseau

Télécharger “Télécharger le document (pdf)” patients-inclus-dans-le-reseau.pdf – Téléchargé 94 fois – 273 KB

Les droits du patient

Le patient dispose d’informations sur la douleur, validées sur ce site. Dans la mesure du possible, il doit respecter les conseils et les traitements proposés et expliqués lors des consultations. Il peut utiliser le carnet de suivi mis à sa disposition. Il autorise le recueil des données contenues dans le dossier médical, par des personnes tenues au secret professionnel, afin d’évaluer le dispositif mis en place par le réseau.

Les données peuvent être saisies et traitées sur informatique (l’anonymat est toujours respecté). Elles demeureront strictement confidentielles.

Le réseau à fait l’objet d’une déclaration à la CNIL

Conformément à l’article 27 de la loi “Informatique et libertés” du 06 janvier 1978, modifiée en août 2004 et en mai 2018, le patient dispose d’un droit d’accès et de rectification des données le concernant.

 

Partagez ce contenu :

Date de dernière mise à jour : le 5 novembre 2018