Menu Fermer

Les abus médicamenteux

Les antalgiques

Les morphiniques faibles ou forts pris au long cours peuvent entrainer une dépendance physique et psychologique. Par ailleurs, des travaux récents démontrent que les morphiniques forts peuvent même créer une hyperalgésie, c’est à dire une sensibilité particulière à la douleur en abaissant le “seuil” de la douleur.

Le cas des céphalées chroniques quotidiennes (CCQ)

Les prises d’antalgiques répétées d’antalgiques et/ou d’anti-migraineux peuvent entrainer des céphalées chroniques quotidiennes par abus médicamenteux (CCQ par abus médicamenteux). Des recommandations de bonnes pratiques ont été réalisées pour améliorer leur prise en charge.

Télécharger “Recommandations CCQ” ccq_recos.pdf – Téléchargé 5 fois – 136 KB

Date de dernière mise à jour : le 5 octobre 2018